Geoff Bradford

Uncategorized

Être un père

English translation


Quand j’avais la trentaine, j’avais vraiment envie d’avoir des enfants.  D’habitude on pense que ce sont les femmes qui connaissent ce besoin, mais dans mon cas, c’était plutôt moi que ma femme à l’époque.

Je ne dirais pas que j’étais très doué comme père, je suis très peu autoritaire.  Et je n’avais pas un très fort engagement dans la vie de mes enfants, comme celui que l’on peut trouver souvent chez les parents américains.

Heureusement, j’ai eu deux filles qui ont grandi sans trop de problèmes et sont aujourd’hui des jeunes femmes avec leur propre vie.   Mais je me rappelle bien la fierté que j’ai ressentie lors de leur naissance.

Avec Laurence 1989

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bitnami